Probec - entretien ménager
Boston Pizza

Le commerce de détail en déclin ? Une nouvelle étude de Détail Québec remet les pendules à l’heure!

Nouvelle parue le 4 mai 2016

Le commerce de détail en déclin ?

Une nouvelle étude de Détail Québec remet les pendules à l’heure



Montréal, le 3 mai 2016 – Depuis 2012, le secteur du commerce de détail au Québec a accueilli plus de 23 000 nouveaux employés et environ 3 100 nouveaux établissements.



D’ici les trois prochaines années, 29 % des établissements prévoient augmenter le recrutement. C’est ce que révèle le plus récent Diagnostic sectoriel de la main-d’œuvre du commerce de détail au Québec, dévoilé aujourd’hui par Détail Québec et réalisé par SOM Recherches et Sondages.



Des employeurs confiants

« On a beaucoup parlé des turbulences vécues par le commerce de détail avec de grandes bannières qui ont fermé boutique. Cependant, ce Diagnostic permet de constater que les employeurs sont alertes, qu’ils demeurent confiants et positifs, en cette période de grande évolution », a souligné madame Patricia Lapierre, directrice générale de Détail Québec.



La révolution du commerce en ligne

Menée auprès de 1 000 employeurs, travailleurs et spécialistes, cette étude rapporte que le commerce de détail a connu un taux de croissance de 1 % au Québec avec des ventes de 109 milliards de dollars en 2015.



Les établissements font cependant face à un environnement hautement concurrentiel avec une forte pression sur les prix des produits vendus. De plus, le changement de comportement des consommateurs, avec l’ascension du commerce électronique et des réseaux sociaux, crée une véritable révolution dans le secteur.



« La génération Y, qui a été élevée avec la technologie, arrive à la période de vie où elle dépensera le plus. Par ailleurs, notons que les millennials dictent une nouvelle expérience du commerce de détail puisqu’ils sont d’importants acheteurs en ligne. Cependant, peu de détaillants québécois répondent à leurs attentes avec des sites attrayants et transactionnels.



Un coup de barre s’impose ! », a expliqué monsieur Léopold Turgeon, président-directeur général du Conseil québécois du commerce de détail. Par ailleurs, 7,6 % des revenus des détaillants présents en ligne proviennent du commerce électronique



Lorsqu’interrogés quant aux défis liés au commerce électronique, les employeurs ont soulevé l’importance de :



1. Soutenir les petites entreprises à adopter le virage du commerce numérique.



2. Procurer une expérience unique au consommateur.



3. Répondre rapidement et adéquatement sur tous les canaux, notamment sur les réseaux sociaux.



Haut taux de satisfaction chez les travailleurs:



De plus, cette enquête défait plusieurs mythes en démontrant une très grande satisfaction des travailleurs du commerce de détail à l’égard de leur emploi.



82% d’entre eux recommanderaient leur travail à un proche et 84 % affirment généralement ne pas éprouver de difficultés à concilier travail et vie personnelle. On apprend également que les employés détiennent en moyenne 13 ans d’expérience et 67 % de la main-d’œuvre travaille à temps plein. « Certains associent le commerce de détail à la précarité et pourtant, ils sont nombreux à faire carrière dans le secteur et les travailleurs apprécient la possibilité d’accéder rapidement à des postes de responsabilité », a fait valoir Me Anouk Collet, directrice régionale, Travailleurs unis de l’alimentation et du commerce (TUAC) – Canada.



« Bien qu’il soit nécessaire pour les détaillants de s’adapter aux évolutions technologiques, les entreprises ne doivent pas négliger la dimension humaine sous-jacente au secteur du commerce de détail. Le service à la clientèle reste un élément déterminant sur la performance des entreprises », a indiqué monsieur Vincent Bouchard, vice-président marketing, associé de la firme SOM Recherches et Sondages.



À propos du Diagnostic sectoriel de la main-d’œuvre du commerce de détail au Québec 2016-2019

Publié tous les trois ans depuis 1996 par Détail Québec, le Diagnostic met à jour les statistiques relatives au commerce de détail et approfondit la connaissance des réalités, des enjeux et des pratiques de gestion qui sont au cœur du secteur. Il repose sur un sondage réalisé auprès de 500 employeurs et de 462 travailleurs, des groupes de discussion avec 15 employeurs et 8 experts du secteur, en plus d’être validé par les 15 partenaires du conseil d’administration de Détail Québec.



Pour télécharger le Diagnostic : [detailquebec.com/diagnostic]



À propos de Détail Québec

Organisme à but non lucratif, Détail Québec réunit des représentants d’employeurs et de travailleurs du secteur du commerce de détail.



Son mandat est de contribuer au développement de la main-d’œuvre, partout au Québec, en assurant la compétitivité des entreprises. L’un des aspects de sa mission est de cerner et de faire connaître les défis du secteur.



Site Web : www.detailquebec.com

Sur Facebook : www.facebook.com/DetailQuebec/

Sur Twitter : @detailquebec

- 30 -